Browsing Tag:

Blog

7 actions quotidiennes qui permettent d’ Avoir confiance en soi pour réussir

 

Avoir confiance en soi pour réussir  c’est avoir foi en ses possibilités , en ses capacités et en ses talents pour accomplir de grandes  et belles choses  .

Si, pendant longtemps, vous avez eu tendance à dévaloriser vos réalisations, rabaisser vos talents et douter de vos capacités, il peut vous sembler bien difficile de commencer à avoir confiance en vous. Pourtant, aujourd’hui bien plus qu’avant, et surtout sur le plan professionnel, avoir confiance en soi est important. La confiance en soi :

  • aide à affirmer ses idées, ses talents et la qualité de son travail ;
  • est un sentiment fondamental pour atteindre ses buts et ses objectifs et donc ,  un élément important dans les entreprises actuelles ;
  • aide enfin à évoluer dans la vie de tous les jours et à s’épanouir.

De plus, avoir confiance en soi permet aussi d’oser et prendre des risques. Et cela peut vous aider à vous démarquer et vous « éclater », aussi bien dans votre vie professionnelle que dans votre vie personnelle. Voici quelques étapes qui vous aideront à avoir confiance en vous :

 

1° Faites un état des lieux des choses que vous avez réussi à faire

Accordez-vous 5 minutes pour vous rappeler les quelques choses , petites ou grandes que vous avez réussi à accomplir .

Prenez une feuille de papier ou pensez y tout simplement ( je conseille de prendre la feuille de papier ). Notez toutes les petites victoires que vous pouvez aujourd’hui vous attribuer .

Maintenant ne faites plus rien et appréciez la sensation que cela vous procure . Que ressentez vous à cet instant précis  ?

De la joie , une grande fierté , avez -vous l’impression d’avoir fait preuve d’un très grand courage .

Remémorez-vous le sentiment qui vous a habité au moment ou vous l’avez fait alors que ,  vous pensiez ne pas en être capable ou encore que les autres ne croyaient pas du tout  en vous .

Qu’avez-vous dû affronter  pour y arriver ? Savourez ce sentiment positif que vous ressentez et autorisez-vous à le ressentir aussi souvent que possible en appliquant plusieurs fois par jour cet exercice .

2 Tirez les leçons  de vos échecs ?

Pour plusieurs,  un échec , un seul  suffit à installer le sentiment de manque de confiance en soi .

Et si vous vous autorisez à voir les choses différemment c’est-à-dire voir le verre à moitié plein plutôt qu’a moitié vide ?

Prenez une feuille de papier et notez y toutes vos erreurs et échecs . A côté de chaque échecs , notez les  leçons que vous en avez tirer .

Comment vous avez changer votre façon de parler , comment vous êtes devenu(e) prudente , comment vous avez modifier vos actions et les bénéfices que cela vous a apporté .

Si vous commencez à voir dans l’échec l’opportunité de mieux apprendre et de mieux faire plutôt que la fin d’une chose , vous n’aurez plus peur d’agir . Vous allez alors prendre confiance et vous autoriser à avancer en étant plus indulgente et compatissante envers vous même .

En insistant sur la dimension d’apprentissage plutôt que opposer le succès à  l’échec  cela vous permettra d’être décomplexer face à  l’ échec .

 

 

3° Apprenez à vous connaître 

La connaissance de soi est une étape indispensable dans l’apprentissage de la confiance en soi . Si vous voulez réussir à créer la vie de vos rêves , vous devez connaître vos qualités et connaître aussi vos limites .

Il n’est pas du tout question de s’identifier par rapport aux autres mais , d’identifier vos forces pour mieux les développer et les exploiter .Mais aussi d’identifier vos limites et faiblesses pour comprendre quelles en sont les causes et savoir ce que vous pouvez vous permettre de faire et pas faire ( jusqu’où vous pouvez aller ) pour éviter les déceptions .

Accordez vous 10 à 15 minutes pour noter sur une feuille de papier vos qualités et d’un côté vos limitations . Si vous avez du mal à vous trouver des qualités , référez-vous au bien  que les autres disent de vous et pareillement pour les limites ou défauts .

S’agissant de vos qualités relisez les et savourez l’impression , le sentiment positif que cela dégage en vous et reconnaissez que vous êtes cette personne là qui a ces qualités là . C’est très important , et faites régulièrement cet exercice .

S’ agissant de vos défauts,  et oui personne n’est parfait. Alors voyez cela comme quelque chose à améliorer pour devenir une meilleure personne et demandez-vous ce qui est en votre pouvoir de faire pour changer ou simplement vous améliorer .

 

4° Coachez-vous 

Si vous êtes humain (e) vous avez un auto-saboteur qui vous dit tout le temps à quel point  vous êtes nul , comment vous n’y arriverez jamais …

Il s’est installé sans vous demander votre avis mais , vous avez le pouvoir de le virer .

Accordez-vous une quinzaine de minutes et notez sur une feuille de papier toutes les petites ou longues   phrases dévalorisantes , négatives et dégradantes que vous avez pris l’habitude de vous déclarer à vous même .

Maintenant , imaginez que ce soit votre enfant qui se dise ces vilaines choses à lui même , comment allez-vous réagir ?

Notez les conseils que vous donneriez à votre enfant et donnez -vous les à vous même ( ramener cela à vous ) . Chaque fois qu’il vous viendra à l’idée de vous  auto-saboter appliquez cet exercice et devenez votre propre coach . Les bons résultats ne tarderont pas à arriver .

5° Passez à l’action

L’une des premières conséquences liées au manque de confiance en soi et qui empêche à plusieurs de réussir c’est la peur d’agir .

Accordez -vous 15 minutes et notez sur une feuille de papier tous les beaux objectifs que vous aimerez atteindre , vos rêves …

Notez tous les freins qui  selon vous , vous empêche d’atteindre ses objectifs .

Maintenant cherchez si autour de vous, dans votre famille , votre entourage , sur internet , à la télé , dans un livre , il y a une seule personne qui s’est retrouvée face à ce même défi ou similaire .

A t-elle réussi à atteindre cet objectif , a t-elle réussi à réaliser son rêve ? Et comment ?

Notez les leçons que vous pouvez en tirer et voyez si vous êtes  vraiment moins capable que cette personne .

 

 

6° Apprenez

Ce n’est pas sorcier les personnes qui se cultivent le plus , celles qui apprennent plus , celles qui aiment découvrir sont les personnes qui ont le plus confiance en elles.

Si vous avez l’habitude de rester dans votre coin et que vous accordez plus d’attention à des choses sans aucun intérêt , décidez de changer cela .

Accordez-vous 20 minutes et notez sur une feuille de papier  toutes les choses que vous devez dès à présent faire pour vous ouvrir au monde et apprendre plus .

Mais aussi pour connaître plus , gagner en assurance et de la confiance en soi .

° Lire un livre du domaine qui vous passionne  par mois ( et plus si possible) Cela suppose de  Limiter le temps passé à regarder la télé et autres

°S’inscrire dans des groupes de discussions ou d’entraide pour échanger . Attention échanger et pas commérer

° Allez à des conférences et autres rencontres de votre domaine Au moins 1 fois tous les 2 mois

° faites vous des ami(e)s bref parlez à une nouvelle personne chaque semaine . vous allez vous forcer à aller vers les autres et vous verrez que le contact avec les autres ( nouvelles personnes ) vous permettra de découvrir la personne que vous êtes réellement et d’apprendre plus .

Notez cela et faites en une règle de vie et vous verrez que la connaissance vous donnera de l’assurance et vous gagnerez plus vite de la  confiance en soi .

Le but c’est de développer des qualités endormies que vous ne soupçonnez même pas et de vous valoriser vous même et aux yeux des autres .

 

7° Oubliez les comparaisons

Vous êtes vous et les autres c’est les autres .

Chacun de nous  à sa particularité et une place dans ce monde . Occupez la votre et n’essayez pas d’occuper la place d’une autre personne puisqu’elle est déjà prise .

Dans l’action  vous avez identifier vos qualités , travaillez dessus . Montrez au monde ce que vous avez à offrir et tenez vous à cela . N’essayez surtout pas de faire comme X ou Y .

C’est la personne que vous êtes que vos ami(e)s apprécient et pas une autre . Lorsque vous aurez compris cela , vous  réussirez à avoir confiance en vous car vous allez vous concentrer sur vous et vos qualités et pas prendre le risque de vous décourager en essayant de copier les autres .

 

 

 

Il y a quelques mois j’ai lancé un événement interblogueur  Découvrez le Ici  dont le but était de vous offrir l’opportunité de découvrir ce sujet aborder sous différents angles . 

Plusieurs se sont prêtés au jeu et Aujourd’hui je vous propose de découvrir leurs façons à eux  d’aborder ce thème . N’hésitez pas à partager pour que plusieurs puissent être inspirés par tous ses talents et bonne lecture .

 

 

Une très belle citation nous explique qu’« un oiseau assis sur un arbre n’a jamais peur que la branche casse, car sa confiance n’est pas dans la branche, mais dans ses ailes. »

Et vous, avez-vous peur que votre branche casse ? Ou pensez-vous être capable de faire à ce problème si jamais il survient ?

La différence semble importante en matière de résultat, et pourtant il s’agit tout simplement de jouer sur un des leviers les plus puissants des super-héros : la confiance en soi.

La confiance, le Némésis de la peur.

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

Selon Franck Nicolas, la confiance en soi, c’est l’opposé de la peur. L’une comme l’autre sont des états anticipatoires sur un évènement qui n’a pas encore eu lieu. Mais quand la peur est une vision négative de cet évènement, la confiance en soi marque une approche positive de ce même fait. Par exemple, votre patron vous convoque dans son bureau, voulant vous parler d’un problème.

Vous avez le choix : soit, vous vous focalisez sur le négatif, étant certain que vous avez fait une connerie et que le patron va vous passer un savon. Vous vous présenterez devant lui la peur au ventre. Soit, vous vous attardez sur du positif.

Le problème en question requiert juste vos compétences, et c’est pour votre expertise qu’il vous a convoqué. En arrivant dans son bureau, vous serez détendu, zen… Confiant. Lire la suite ICI

 

 

La confiance en soi, qu’est-ce que c’est ?

Lors d’une conversation avec une amie coach, il est ressorti une réflexion intéressante au sujet de la confiance…

Énormément de personnes viennent la trouver pour améliorer leur confiance en eux. Ce qu’il faut bien comprendre avec ce terme « confiance en soi » c’est qu’il est très général.

C’est vrai après tout, qu’est-ce que cela veut dire améliorer la confiance que l’on a en soi ? Même les gens qui sont sujets aux peurs les plus tenaces ont des domaines dans lesquels ils ont confiance en eux. Il nous semble donc indispensable de s’attarder un peu plus ce qu’on entend par “confiance en soi”, avant de vouloir l’augmenter.

La première question à se poser ne serait-elle pas :

dans quel domaine souhaite-t-on avoir plus confiance en nous ? Pour cet article, le sujet est « La confiance en soi pour réussir ».

Mais pour réussir quoi ? A gagner plus d’argent ? à faire ce que l’on aime dans la vie? à oser parler devant une salle de 200 personnes?

La confiance n’est pas un concept universel que l’on acquiert une fois pour toute et dans tous les domaines en même temps. Quelqu’un qui est un très bon orateur et qui est capable de s’exprimer clairement devant une salle comble peut, lui aussi, avoir des doutes et des peurs dans un autre domaine de la vie. Aurait-il confiance en lui si on lui demandait de s’entraîner pour terminer un marathon ?  Lire la suite ICI 

 

 

Avoir confiance en soi pour réussir ?

Ma réponse en 3 dixièmes de secondes était donc :

« Bien sûr que oui ! », avec un petit côté « Faut-il même se poser la question ? » dont j’ai un peu honte maintenant…

Dès que je pense à des gens qui me semblent avoir « réussi », souvent des personnalités, j’ai la tête pleine de visages remplis d’une bonne dose d’assurance… Puis rapidement, je me suis dit… que je n’évaluais que le résultat de leur travail, et peut-être même que je ne voyais qu’une façade qu’ils choisissaient de me présenter.

Que savais-je de leur vie, de leur estime ou confiance de soi ? Alors j’ai repris le thème et je me suis aperçue

1) que ce n’était pas une question, mais une affirmation (ce qui n’avait peut- être pas échappé aux lectrices plus perspicaces ou attentives que moi…)

2) et qu’en fait, c’était un thème hautement philosophique, car : Est-ce parce que l’on a confiance en soi qu’on réussit ou est-ce qu’on réussit parce qu’on a confiance en soi ?

Alors, j’ai pris un peu de temps pour réfléchir. Et j’en suis arrivée à cette conclusion :

Avoir confiance en soi n’est pas un handicap à la réussite. Et ne pas avoir confiance en soi, non plus. Ce qui compte en fait, c’est le DÉSIR ET LE COURAGE DE PROGRESSER. Lire la suite ICI

 

 

 

Est-ce une affirmation ou une interrogation ?

La confiance en soi est-elle la condition sine qua non de la réussite ou un élément de plus dans l’équation ? La réussite est-elle commune à tous les hommes ?

Pour y voir plus clair, commençons par interroger le deuxième terme de cette phrase, le verbe d’action « Réussir » Engageons nous sur cette première piste de réflexion. Depuis la nuit des temps, la réussite est inhérente à l’humain.

Elle est rattachée à la survie de l’espèce et animée par l’Eros opposé au Thanatos (cette fameuse pulsion de vie opposée à la pulsion de mort des psychanalystes). Eh oui ! Depuis toujours une pulsion instinctive pousse l’Homme à gravir les marches d’une échelle (que cette échelle soit sociale, matérielle, affective, spirituelle ou qu’elle appartienne à Jacob et à ses Anges).

C’est d’ailleurs en raison de cette force instinctive que l’humain est manipulable à souhait. Les agents de la Société le savent, ils en usent et en abusent. Les pouvoirs en place armés de publicistes chevronnés actionnent les leviers de la communication pour susciter chez nous ce désir du toujours plus : toujours plus de responsabilités, plus de luxe, plus de possessions…  Lire la suite ICI

 

 

 

“Si vous avez confiance en vous même, vous inspirez confiance aux autres” Goethe

La réussite est une graine que beaucoup aimeraient cultiver pour jouir d’une récolte abondante et savoureuse. Parfois, entre rêve et réalité le fossé se creuse…

Pour donner un nouvel élan à votre vie, savez-vous qu’il est possible d’obtenir la pleine confiance en vous afin d’atteindre le succès que vous méritez ?

Vous découvrirez pourquoi il est important d’investir en vous-même avant de vous aventurer sur le chemin parfois sinueux de la réussite.

Vous avez un projet qui vous tient à coeur et que vous souhaitez mettre sur pied mais vous manquez d’assurance ? S

oyez attentif et appliquez les 3 principes de base pour réussir : croyez en une seule personne : vous, passez à action sans hésitation et inspirez confiance aux autres.

Croyez en vous

Croire en sa propre personne est le point de départ pour bâtir une relation de confiance avec son être intérieur. Peu importe votre domaine d’activité ou vos projets de vie, si vous souhaitez connaître le succès, vous devrez vous imposer une rigueur.

Fixez-vous un ou plusieurs objectifs et menez les jusqu’au bout, en agissant ainsi vous vous démarquez de la majorité des personnes qui entreprennent des projets mais qui malheureusement abandonnent avant même d’avoir essayé.

Par le biais de la formation vous obtiendrez des bases solides dans le domaine qui vous passionne. Le simple fait de lire des livres enrichissants vous apportera les premières étincelles et de nouvelles idées. Investissez en vous-même, faites preuve de positivité et retenez qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre et découvrir. Lire la suite ICI

 

 

 

Attention, “confiance en soi fragile”!

La confiance en soi, un cercle vertueux

Lorsque Carolle m’a proposé d’écrire un article pour son blog www.entrepreneusesàsuccès.com sur le thème “Avoir confiance en soi pour réussir”, je me suis dit mais “Quelle bonne idée!” car la confiance en soi est la pierre angulaire de toute réussite.

Elle est à la fois cause et conséquence. Quel beau cercle vertueux! En effet, si la confiance en soi apparaît tout à fait nécessaire pour entreprendre et donc, avoir une chance de réussir, elle ne fait que se renforcer au fil des actions réalisées et des étapes franchies.

L’humain, une machine imparfaite La confiance en soi est cette petite voix intérieure qui vous dit: “Allez, fais le, tu pourrais tout à fait y arriver! Lance toi”. Alors bien sûr, elle est indispensable pour le démarrage. C’est un véritable moteur. Mais toute technologie a ses défauts…l’humain encore plus… et la défaillance est une option comme une autre…

En effet, il n’y a pas d’assurance “réussite garantie”. Passée l’idée en tête, les choses peuvent coincer dès le départ pour cette raison. . Les perfectionnistes, ceux qui mettent la barre toujours plus haut, ne supportent pas la perspective d’échouer.

Pour eux, l’échec n’est pas une option. Ils ont donc souvent tendance à procrastiner la mise en route des projets puisque selon eux, les voyants ne sont pas tous au vert ou l’alignement des planètes n’est pas optimal.

Mais y a-t-il un seul instant dans ce bas monde où tous les éléments se conjugueront de manière favorable? Rien n’est moins sûr… En tout cas, sûrement pas dans entrepreneuriat…  Lire la suite ICI

 

Deux groupes d’élèves de CM1 ont reçu une feuille d’exercices.

Chaque feuille contient 3 exercices, et le 3è est le même dans les 2 groupes. Ce qui diffère, ce sont les deux premiers : dans un cas, ces deux premiers exercices sont faciles, dans l’autre, ils sont difficiles. La situation dans laquelle ces élèves se trouvent au moment d’aborder le dernier exercice n’est donc pas la même :

– Dans le 1er cas, les élèves viennent de réussir deux exercices (car ils étaient faciles), ils ont compris qu’ils étaient capables de faire les exercices qu’on leur demandait, et abordent ce 3ème exercice avec confiance.

– Dans le 2ème cas, les élèves viennent de faire face à des difficultés, de peiner, éventuellement d’échouer à résoudre les 2 premiers exercices.

Ils abordent donc le dernier avec un certain découragement. Vous l’aurez compris : le taux de réussite de ce dernier exercice est bien plus fort dans le premier groupe !

Pourtant, le dernier exercice était identique, et les élèves de niveau équivalent… Seulement voilà :

pour réussir, il ne faut pas seulement savoir faire, il faut aussi avoir confiance en nous ! Bien sûr.

Seulement, comment faire pour avoir confiance en nous ? Qu’est-ce qui explique que certains d’entre nous doutent sans cesse de leurs capacités, et d’autres non ?

C’est probablement le résultat de beaucoup de facteurs combinés, il serait impossible de donner une réponse unique. Je crois cependant que ce genre de qualité a beaucoup à voir avec notre enfance, et notre éducation.

Je voudrais donc soulever le point suivant : comment aider nos enfants à développer leur confiance en eux ? Lire la suite ICI 

 

Merci a vous d’avoir lu cet article et n’hésitez pas à partager pour aider toutes les personnes qui autour de vous auront besoin d’être motivées en lisant cet article mais aussi,  à me dire dans les commentaires ce que cet article vous apporte …

Comment créer un plan de contenu de blog de OUFFF ?

 

Vous avez un blog ou encore,  vous rêvez d’en avoir un qui cartonne et vous aimerez savoir comment créer un  plan de contenu de  blog de OUFFF  ?

Si j’ai créé ce blog c’est pour aider toutes les femmes à créer le business qui leurs donnera la satisfaction totale tant sur le plan financier que moral . Et je suis convaincue qu’au 21e siècle , avoir un blog est la manière la plus simple et rapide pour une femme (au foyer  et  pour  toutes les  femmes en général) de faire son entrée dans le monde de l’entreprenariat  sans aucun risque pour réussir à  créer  la vie de ses rêves .

Cela fait  4 mois à peine que j’ai créé mon blog  et pourtant , si j’en crois les avis de nombreux experts  , j’ai obtenu en seulement 3 mois à peine des résultats extraordinaires . J’ai donc décidé de partager avec  vous les secrets de cette belle aventure  pour que certaines puissent s’en inspirer et créer ou développer leur blog  .

 

Soyez honnête juste une seconde …

Êtes-vous toujours en train de télécharger des modèles de création  de contenu de blog ?

Vous savez … ces guides et fichiers de glisse qui vous offrent plus de 200 modèles de blog ou des idées de titres …

Ceux que vous essayez de dénicher sur internet  parce que vous pensez que vos problèmes de contenu disparaîtront miraculeusement une fois que vous les avez ?

Mais réfléchissez juste une seconde  .

À quelle fréquence les utilisez-vous … Vos problèmes de contenu disparaissent-ils vraiment après cela ? …

Après  combien de temps est-ce que vous vous remettez à chercher ?

Vous avez toujours du mal à remplir votre file d’édition … vous n’avez toujours aucune idée  de ce sur  quoi écrire ?

Toutes ces formules de base et les modèles que vous remplissez sur votre disque dur avec … Je ne dis pas qu’ils sont une perte de temps complète. Vous pouvez les avoir, mais vous devez également avoir votre propre système de génération d’idées de contenu .

Et pas seulement tout type de contenu.

Contenu qui vous aide à faire croître votre blog et vos affaires.

Et C’est là que la plupart des personnes se trompent . Elles sont heureuses de commencer à bloguer mais ne définissent pas le type de contenu qu’elles vont créer.

Parce qu’il y a deux façons de voir ( réparer)  les choses …

plan de contenu de blog

1. Votre contenu ne pousse pas les lecteurs à agir en fonction de l’objectif final que vous vous êtes fixé 

Pourquoi créez-vous du contenu?

Vous créez un contenu précieux et pertinent pour attirer votre public cible. Vous souhaitez également établir une relation avec eux et générer de la confiance afin qu’ils soient prêts à acheter vos produits et services.

Vous voulez finalement les conduire à agir.

C’est le marketing de contenu en un mot sans entrer dans les lourdes définitions.

” Le contenu que vous publiez aujourd’hui doit avoir un but dans votre stratégie de marketing “

2. Votre contenu n’a rien à voir avec vos produits ou services

Si votre contenu n’a rien à voir avec vos produits et services, comment les gens vont-ils s’identifier au problème que vous les aidez à résoudre ? Comment vont-ils se connecter à vous  (et vos produits et services) et voir en cela une  solution à leur problème?

Le contenu que vous créez doit être connecté à vos produits et services.

Si vous vous reconnaissez dans cette deuxième option  alors , ma chère vous avez désespérément besoin d’un plan de contenu de blog.

Un plan de contenu de blog n’est pas un calendrier éditorial .

Un calendrier éditorial est un système de planification et une représentation graphique de votre contenu.

Votre plan de contenu génère votre calendrier éditorial. Ce sont 2 choses distinctes.

Dans cet article , je vais vous montrer comment formuler un plan de contenu de blog simple.

 1°  Définir l’axe votre contenu

Commençons par ce que j’appelle  les marqueurs de votre blog . Cela vous donnera une meilleure idée du type de contenu à écrire.

Avoir des restrictions vous permet de vous concentrer sur la création de bons éléments de contenu pour vous aider à atteindre vos objectifs. Vous ne pouvez pas écrire sur tout .

Quel est le message principal de votre blog?

Le message de base est le principal avantage que votre blog aura . Chaque contenu unique  que vous créez sur votre site doit servir à développer votre message de base.

Qui aidez-vous ?  Quel est l’énoncé de votre mission?

Que voulez-vous pour vos lecteurs? Quel impact ou changement voulez-vous apporter dans leur vie? 

Profitez de la seule solution que vous offrez ou de la grande question à laquelle vous répondez.

Choisissez  entre 3 et 6 catégories de blog .Identifiez quels autres messages sont  liés à votre message de base ?  Ceux-ci formeront vos catégories de contenu.

Vos catégories de contenu aident votre lecteur à atteindre la solution ou l’impact dont vous parlez dans votre énoncé de mission.

Voici un exemples de ce à quoi ça devrait ressembler :

Votre mission :  Je souhaite donner aux femmes le soutien et les outils pour les aider à perdre leur poids après une grossesse de façon saine.
Votre message de base :  toute mère mérite de se sentir bien après une grossesse           Catégories secondaires : Fitness, recettes de perte de poids saine, gestion du temps d’exercice, bien-être mental , développement personnel …

plan de contenu de blog

 2° Définissez votre lecteur idéal

Maintenant que vous avez défini les marqueurs de  votre blog, définissez votre lecteur idéal.

Pourquoi le lecteur idéal est-il si important ?

C’est parce que vous ne pouvez pas répondre à tous. Le contenu qui tente d’attirer tout le monde n’attire personne. En définissant qui est exactement votre lecteur idéal, vous pourrez:

  • parler à votre public au bon niveau.
  • éviter de gaspiller vos efforts pour écrire à des gens qui ne pourront jamais profiter de votre contenu.
  • éviter de vous gratter  la tête en pensant à ce contenu à créer parce que vous savez ce dont votre public a besoin.

Ma lectrice …lectrice …lectrice  idéale est Sarah qui s’identifie comme future ou déjà solopreneuse . Elle est une personne qui  souhaite créer un business ou à déjà un business , mais elle ne sait pas sur quoi elle doit se concentrer maintenant pour aller de l’avant , pour éviter des erreurs fatales et réussir dans son  métier pour créer sa vie de rêve .Elle se donne beaucoup de mal pour trouver des idées claires et précises  pour développer son business et avoir des résultats assez rapidement .Mais , elle sait aussi que le succès de son business et le fait de réussir sa vie passe par son bien-être psychique .. Elle connaît les domaines avec lesquels elle lutte et cherche activement des informations approfondies pour résoudre ces problèmes.

 

Décrire votre lecteur idéal dans  avec cette quantité de détails peut être très utile . Cela peut vous aider à l’imaginer dans votre esprit. L’écriture pour “Sarah” est plus facile que l’écriture pour “quelqu’un intéressé par le business ou le blogging”

 3° Choisissez votre format de contenu

Je vais continuer en vous disant ceci.

Oui, vous devez sortir de votre zone de confort. Oui, vous devez explorer de nouvelles choses.

Mais vous devez également être consciente de ce format dans votre zone de créativité .

Si vous n’aimez pas produire du contenu dans un format particulier, cela va  se voir . Et à moins de vouloir insister comme  une  «guru» pour séduire votre cible, vous devez essayer X, Y et Z, pour  vous connaître.

Ne commencez pas à vous concentrer sur un format simplement parce que c’est là où sont ceux que vous trouvez FUN.

Choisissez un format que vous aimez  pour créer du contenu,  qui vous permet de vous rapproche de vos objectifs,  qui vous donne des résultats mesurables et que vous pouvez utiliser pendant un long moment .

Soyez cohérente dans un format de contenu avant de choisir d’ajouter un autre. N’ayez donc pas peur de dire non. Plus vous créez du contenu dans un format qui est le votre force, plus vous attirez votre public cible.
C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne fais pas de vidéo avec régularité.

Je peux écrire et c’est là que je suis  meilleure.J’arrive à mieux m’exprimer et à détailler le fond de ma pensée . Je me sens libre et j’aime ça .

Je vais certainement perdre le public qui aime la vidéo, mais j’aimerais mieux attirer un public qui s’harmonise avec le format avec lequel je suis le plus à l’aise et qui est dans ma zone de créativité .

Vous ne pouvez pas plaire et toucher  tout le monde et c’est clair .

plan de contenu de blog

 5° Avoir un système qui vous permet de générer  des idées de contenus

La plupart des idées entrent dans le But – But – Produit – Cadre Calendrier -Objectif.

Objectif :

Quels sont vos objectifs pour le trimestre?

Le contenu que vous créez et les idées que vous proposez seront très dépendants de vos objectifs.

Si votre objectif est de développer votre liste de 500 abonnés en un mois, travaillez sur le contenu que vous devez produire pour y arriver.

Cela pourrait fonctionner ainsi :

Publication 2 avis des invités
Publier  2 podcasts
Promotion du post qui a apporté le plus de trafic 

Comprenez-vous ce que je veux dire?

Vous créez du contenu qui vous aide à prendre des mesures pour atteindre vos objectifs.

Une fois que vous avez adapté ce schéma à votre blog et à votre entreprise personnelle, vous allez  plus facilement  créer du contenu autour de vos produits et services.

Voici quelques questions à  se poser:

Qu’est-ce que quelqu’un a besoin de savoir avant de vous embaucher?
Quels problèmes ont-ils quand il s’agit de commander ce service particulier ou d’acheter ce produit? Quelles questions ont-ils en tête?
Un conseil facile est de conserver votre produit au centre  de tout et de vous en dissocier .

Calendrier : 

C’est là que vous verrouillez tout ce qui concerne la date, l’heure et le lancement spécifique sur votre calendrier.

Travaillez en amont sur le contenu que vous devez créer et créez un évènement autour de sa publication . 

But

Si  comme moi vous ne possédez pas encore un produit ou un service, mais vous êtes clair sur qui vous aidez, créez du contenu autour de votre message central ou de votre but que vous avez déterminé dans le numéro 1. De cette façon, vous ne vous tromperez pas. Votre contenu aura toujours une direction.

Parce que si vous ne connaissez pas la direction que vous voulez que votre contenu prenne ou le résultat que vous voulez, il est difficile pour vos lecteurs de comprendre où vous les prenez également.

 6° Avoir un calendrier éditorial

Un planificateur de rédaction, tout simplement, est une représentation visuelle de votre plan de contenu.

Il vous aide à voir comment votre contenu est étalé sur un mois ou un quart, comment ils se mêlent entre eux et s’il existe des lacunes que vous devez améliorer . Cela vous aide à faire un pas en arrière et à afficher votre marketing de contenu.

Voici pourquoi vous avez besoin d’un calendrier éditorial avec votre plan de contenu.

  • Un bon calendrier éditorial robuste vous permet de rester  cohérente
  • Cela vous aide à planifier à l’avance et vous donne  de la souplesse
  • Vous ne voyez pas seulement les panneaux de signalisation, mais la feuille de route entière
    Utilisez-vous du papier, une feuille de calcul ou un plugin?

Il existe plusieurs options différentes.

Choisissez une option que vous pourrez utiliser à long terme et avec laquelle vous êtes à l’aise.

 7° Employer votre contenu

La bonne ligne éditoriale  accentue et contribue à la saveur et la valeur  de votre contenu. Mais comment créer un paquet de contenu qui vous convient comme un gant et attire également votre public cible.

C’est là que la  ligne éditoriale  ou ce que vous avez identifier comme «la mission de base de votre blog», Ce que vous écrivez , La façon dont vous écrivez et structurez votre contenu est également importante.

plan de contenu de blog

 8° Choisissez votre stratégie de promotion du contenu

Vous avez déjà entendu parler de la règle 80/20?

Vous devriez consacrer 20% de votre temps à écrire votre contenu et 80% à le promouvoir.

Je ne vais pas approfondir sur la promotion  ici parce que je le mentionnerai dans une autre publication.

Si la promotion vous accable, choisissez quelques canaux et commencez à les utiliser jusqu’à ce qu’ils finissent par faire partie de votre routine.

Une fois que vous êtes habile dans la  promotion de votre contenu dans ces canaux, ajoutez un autre ou mixez un avec à un autre.

Vous devez vous sentir à l’aise et connaître votre limite avant que cela ne vous brûle les doigts .

Je n’utilise que Facebook et Instagram parce que je sais qu’au delà  je ne peux pas  suivre.

Vous Crashez et vous  brûler les doigts . Vous ne voulez certainement pas que cela vous arrive à  vous.

 9° Choisissez les plates-formes que vous utiliserez pour établir une relation avec votre public

Vous avez défini le champs d’action de votre  contenu. Vous connaissez différentes méthodes pour proposer des idées de contenu. Vous avez le plan idéal pour répondre aux besoins de vos lecteurs à différentes étapes.

Mais que faire si, malgré tous vos efforts, les gens ne posent pas des actions liées à votre objectif final ?

Maintenant, nous pensons souvent à l’achat ou à la fin de l’action , au but en ligne droite, mais c’est plutôt un gros gribouillis.

Les décisions des gens sont souvent déclenchées par de nombreux facteurs externes.

Quand ils disent non à votre produit ou service, cela signifie un «pas en ce moment» pas un «jamais».

Votre part est de les soutenir tout au long du  processus avec le contenu, être prête à répondre à leurs questions et être  dans leur esprit quand ils sont prêts.

Pour ce faire, vous devez avoir une plate-forme pour établir continuellement une relation avec votre lecteur.

Pour moi, cette plate-forme est le courrier électronique ( newsletter) . Pour beaucoup d’entre vous c’est peut-être un groupe Facebook.

Quelle que soit la plate-forme, assurez-vous de capturer ces personnes sur une plate-forme que vous possédez.

Et vous ne possédez pas autre chose que votre liste de courrier électronique .

J’ai eu un bon ami qui avait son groupe Facebook d’environ 8 000 personnes fermé sans préavis. Heureusement, plusieurs d’entre eux étaient sur sa liste de courrier électronique.

Créez donc une relation avec vos lecteurs et nourrissez cette relation avec du contenu.

Il est temps de créer une stratégie de contenu de blog simple
Il est temps que vous oubliez l’idée d’avoir besoin de «remplir» votre file d’édition pour créer un contenu délibéré.

Le contenu que vous publiez aujourd’hui ou demain ou le mois prochain doit avoir un but dans votre plus grand plan de marketing.

Parce que  vous devez  écrire un article et savoir exactement comment cela va contribuer à faire de votre blog un puissant business plus tard .

Vous devez connaître le résultat du contenu avant même de le publier.

Alors êtes-vous prête à créer votre blog ? ou à créer du contenu qui travaille pour vous et qui satisfait aux besoins de vos lecteurs ?